Le Maire

Le Maire

Claude Cazabat a été élu maire de Bagnères-de-Bigorre en juin 2017, suite à la démission de Jean-Bernard Sempastous, devenu député. Entré au conseil municipal en mars 2014, il était alors l'adjoint chargé des finances et du budget, avant de prendre en charge, également, les travaux et l'aménagement de l'espace.

« J'ai été contacté par Rolland Castells en 2012 en vue des élections municipales de 2014 », se souvient Claude Cazabat. « Suite au décès de Rolland Castells, Jean-Bernard Sempastous m'a rencontré et m'a convaincu d'intégrer son équipe afin de prendre en charge les finances et le budget ». Un domaine familier pour ce cadre retraité de la Direction Générale des Impôts.
Quand Jean-Bernard Sempastous, s'est lancé dans la campagne des Législatives, c'est tout naturellement qu'il a proposé la candidature de Claude Cazabat pour le remplacer. « J'ai accepté de relever le défi et d'assumer cette tâche aussi passionnante que contraignante. Même si je suis très fier d'avoir été élu, ce n'est pas à mon âge que je vais avoir une ambition de carrière politique », précise le nouveau maire. « Mon seul objectif est de faire avancer les dossiers importants de la collectivité dans l'intérêt de tous ».

Très attaché à sa famille, ce Bagnérais d'adoption est originaire du petit village de Montignac (Hautes-Pyrénées). « Ma carrière professionnelle m'a amené à découvrir plusieurs départements du territoire français mais mon épouse et moi avons toujours cherché à revenir dans les Hautes-Pyrénées, près de notre cher Pic du Midi de Bigorre. Nous aimions beaucoup Bagnères, pour la qualité de son cadre de vie et son environnement privilégié, bien sûr, mais aussi pour la richesse des échanges avec ses habitants et avec les vacanciers et les curistes »

Le rugby est un autre lien fort entre Claude Cazabat et la cité thermale. D'abord supporter du Stade Bagnérais, il est devenu dirigeant actif du club en 1988, « en rentrant au pays », avant d'en être le président de 1997 à 2004. « J'ai toujours aimé être au service des autres. Le sport est un vecteur privilégié de lien social et d'échanges avec les jeunes, c'est ce qui a toujours motivé mon engagement ».

Privilégiant la qualité des relations humaines, sans étiquette politique et sans vision partisane Claude Cazabat entend « poursuivre une politique de rassemblement pour assurer la meilleure gestion possible de la ville au service de tous ».

Partager sur les réseaux sociaux :

Agence Multimedia Otidea Mentions légales